Financer son projet de construction

1 conseil

Le prêt à taux zéro

Qui peut bénéficier du PTZ ? Le prêt à taux zéro, ou PTZ, a été progressivement modifié depuis sa création pour favoriser l'accession à la propriété. Il s'agit d'un prêt immobilier sans frais de dossier et dont les intérêts sont à la charge de l'État, attribué sous conditions. L'acquéreur d'une résidence principale dont les revenus ne dépassent pas un plafond variable en fonction du nombre de personnes destinées à occuper le logement et de sa localisation **. Les nouveaux plafonds de ressources pour les offres de prêt émises à compter du 1er janvier 2016* : Nombre de personnesdestinées à occuper le logement Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C 1 37 000 € 30 000 € 27 000 € 24 000 € 2 51 800 € 42 000 € 37 800 € 33 600 € 3 62 900 € 51 000 € 45 900 € 40 800 € 4 74 000€ 60 000 € 54 000 € 48 000 € 5 85 100 € 69 000 € 62 100 € 55 200 € 6 96 200 € 78 000 € 70 200 € 62 400 € 7 107 300 € 87 000 € 78 300 € 69 600 € 8 et plus 118 400 € 96 000 € 86 400 € 76 800 € Les plafonds restent inchangés en 2017.  De plus, l’emprunteur ne doit pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années précédant l’émission de l’offre de prêt. Le logement acheté doit par ailleurs être la résidence principale de l'emprunteur pendant une durée de six ans à compter du versement du prêt. Le logement ne peut être affecté ni à la location saisonnière ou meublée, ni utilisé comme résidence secondaire. Quel montant peut-on emprunter ? Le montant du PTZ ne peut excéder le montant du ou des autres prêts d’une durée supérieure à deux ans concourant au financement de l'opération. Le montant du PTZ est fonction de la zone géographique d’implantation du logement et du nombre de personnes destinées à occuper le logement. Le montant du prêt est égal au coût de l'opération pris en compte dans la limite d'un plafond (1), auquel s'applique une quotité de 40% sauf en matière d'achat d'un logement social (2). Le tableau des montants plafonds du coût de l'opération (1) : Nombre de personne destinées à occuper le logement Zone A Zone B1 Zone B2 Zone C 1 150 000 € 135 000 € 110 000 € 100 000 € 2 210 000 € 189 000 € 154 000 € 140 000 € 3 255 000 € 230 000 € 187 000 € 170 000 € 4 300 000 € 270 000 € 220 000 € 200 000 € 5 et plus 345 000 € 311 000 € 253 000 € 230 000 €   La quotité applicable au coût de l’opération à compter du 1er janvier 2016 (2) : Quelle que soit la zone, pour les offres de prêt émises à compter du 1er janvier 2016, la quotité de prêt devrait être fixée à 40 % sur tout le territoire, dans le neuf ou l’ancien (à l’exception de la vente du parc social à ses occupants dont la quotité est à 10 %. Les conditions de remboursement du PTZ sont fonction de la localisation du logement, et des ressources de l'emprunteur et de celles des personnes destinées à occuper le logement. Elles tiennent également compte des modalités de remboursement des prêts immobiliers consentis pour la même opération. Le prêt à taux zéro peut se cumuler avec tout autre prêt : PAS, prêt conventionné, PEL, prêt bancaire, prêt d’un CIL (Action logement), PSLA … Afin de faire une simulation concrète et précise il vous faut faire une étude auprès d’un ou plusieurs établissements de crédit. Enfin sachez que nous avons mis en place des partenariats avec les principaux établissements de crédits à l'habitat, dans lesquels des conditions particulières sont proposées à tous les ménages souhaitant faire construire avec Les Maisons de Manon. Cela peut être des réductions de frais de dossiers, des solutions de lissages et évidemment les meilleures propositions de taux. Ces conditions sont à découvrir dans nos agences. Hormis les conditions de financement, nous avons packagé avec ces banques des solutions en fonction du type de maison que nous proposons. Les conseillers commerciaux Les Maisons de Manon vous renseigneront à votre domicile ou en agence sur ces solutions. * Sous réserve de l’adoption des dispositions législatives et réglementaires ** Le classement des communes dans les zones A, B ou C résulte de l’arrêté du 1er août 2014 applicable à compter du 1er octobre 2014
Lire la suite